Aller au contenu principal
Madd logo
Madd logo

Musee des Arts decoratifs et du Design de Bordeaux

musée des Arts décoratifs
et du Design de Bordeaux
nous contacter

39 rue Bouffard,
33000 Bordeaux
vous y rendre

Ouvert de 11h – 18h
fermé mardis et jours fériés
(ouvert 14 juillet et 15 août)
horaires et tarifs
 

Billetterie
Edition 2021 avec le designer Teddy Sanches<br/> &copy;  madd-bordeaux
Edition 2021 avec le designer Teddy Sanches
© madd-bordeaux
le madd-bordeaux

Un designer au lycée

 

Dans sa volonté de favoriser la rencontre entre les designers et les lycéens, le musée des Arts décoratifs et du Design développe des actions culturelles tournées vers l’ensemble des lycées généraux et professionnels de Nouvelle-Aquitaine.

Depuis 2016, le madd-bordeaux développe le projet "Un designer au lycée".
Octave de Gaulle, Ionna Vautrin, Marion Pinaffo, Raphaël Pluvinage,Teddy Sanches comptent parmi les premiers designers engagés dans ces projets collaboratifs. Soutenu financièrement par la DRAC, Un designer au lycée propose de favoriser la rencontre des élèves du secondaire, en particulier ceux des filières professionnelles avec des designers, dans des établissements moins favorisés que d’autres, soit par leur situation géographique soit par les difficultés sociales ou scolaires des élèves.

Participer au projet Un designer au lycée offre aux élèves une familiarisation avec la discipline du design, une mise en pratique créative des connaissances théoriques et la satisfaction de voir leur travail valorisé. Découvrir l’utilisation de savoirs techniques et scientifiques dans un domaine inattendu comme celui du design permet aux élèves d’élargir leur horizon secondaire en se projetant également dans des filières plus artistiques.

Planning

Juin : inscription des classes
Septembre - décembre : visite de l’exposition
Décembre - janvier : rencontre et atelier pratique avec le designer dans l’établissement

Plus d'informations 05 56 10 14 05 ou artdeco.publics@mairie-bordeaux.fr

 

Edition 2022 avec la designer Bérengère Bussioz - du 10 au 31 janvier 2022

Bérengère Bussioz est une jeune designer diplômée de l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne où elle s’est distinguée par la qualité de son travail de mémoire sur le thème du vent. Elle remporte en 2020 la mention spéciale du prix USM Design Grant et expose ses projets lors de diverses occasions comme les Design Days à Lausanne ou l’Abierto Mexicano de Diseño à Mexico. En 2021, elle assiste les designers Jean-Baptiste Fastrez et François Bauchet, dans la réalisation de l’exposition Paysans designers, l’agriculture en mouvement avant de rejoindre l’équipe de la curatrice et rédactrice indépendante, Anniina Koivu, pour le commissariat de l’exposition The Lost Graduation Show lors du « supersalone », Salone del Mobile 2021, à Milan. En 2022 elle réalise la scénographie de l'exposition Nanda Vigo, l'espace intérieur.

© madd-bordeaux

Lycées participant :  
Lycée Professionnel Ramiro Arrué à Saint-Jean-de-Luz (64), Lycée Des Métiers d’Arts Gabriel Haure-Placé à Coarraze (64), Lycée Professionnel Agricole Camille Godard à Blanquefort (33), Lycée Terres de Gascogne à Bazas (33), Lycée Professionnel Agricole LEGTA à Blanquefort (33), Lycée Professionnel Saint Vincent de Paul à Bordeaux (33), Lycée agro-viticole Libourne-Montagne à Libourne (33) , le Lycée Professionnel Marcel Dassault à Mérignac (33),Lycée Professionnel Agricole La Tour Blanche à Bommes (33), le Lycée polyvalent d’hôtellerie et de tourisme de Gascogne à Talence (33), le Lycée Professionnel Agricole LEGTA Bergerac à Monbazillac (24) et le Lycée Professionnel Porte du Lot à Clairac (47).

" Panier particulier "
Pendant une journée entière, les élèves de 12 lycées de la région étaient amenés à réinventer un panier en questionnant la fonction et les méthodes de fabrication de cet objet millénaire.

Retour en images avec la vidéo réalisée par Bérengère Bussioz :

 

Edition 2021 avec le designer Teddy Sanches - du 18 au 29 janvier 2021

Teddy Sanches est lauréat des Audit Talents 2019 et directeur artistique. Il fait partie du comité scientifique de l’exposition Playground - Le design des sneakers présentée du 20 juin 2020 au 7 mars 2021 au #madd_bordeaux et a réalisé dans ce cadre le documentaire "Sneakers et Danse Hip-Hop, le Fondement » avec sa sœur Deicy Sanches.

© madd-bordeaux

Lycées participant :
Lycée Saint-Vincent-de-Paul (40), Lycée des métiers Condorcet (33),  Lycée Professionnel Marcel Dassault (33), Lycée Saint-Vincent-de-Paul (33), CFA EIFFEL (33), Lycée Cantau (64), Lycée Vaclav Havel (33), Lycée professionnel Jehan Dupérier (33), Lycée Professionnel Beau de Rochas (33) et Lycée professionnel Saint-Joseph (24)

Comment créer une nouvelle expérience de la marche ?

Retour en images avec le film réalisé par Deicy Sanches :

 

Edition 2020 avec la designer Judith Chauvel-Lévy - janvier et février 2020

Après des études en design industriel à l’ECAL (École Cantonale d’Art de Lausanne), haute école d’art et de designe suisse, Judith Chauvel-Lévy oriente sa création vers la scénographie, une première expérience en partenariat avec Mathieu Lang et Leos Llambias, avec la création d’un dispositif hydro-réactif pour le photographe Stephen Gill à l’occasion du festival Vevey Image, repris par la suite par le festival Les Rencontres d’Arles. Une seconde expérience à l’échelle du musée, avec la création en collaboration avec Caroline Fillon d’une scénographie pour l’exposition L’histoire se met à table au madd-bordeaux. Depuis elle articule sa pratique entre la mise en place d’expositions (fabrication de mobilier, montage etc.), le set design ; mise en place de décor pour la nature morte publicitaire, en collaboration avec la photographe Armelle Lalo et l’enseignement des arts appliqués en prépa.

Intervention de Judith Chauvel-Lévy, Lycée Jehan Dupérier
© madd-bordeaux

Plus de 300 élèves impliqués dans les 10 lycées participants :
Lycée des Métiers d'Art , Coarraze (64), Lycée Haroun Tazieff, St Paul Lès Dax (40), Lycée Professionnel, St Vincent de Paul - St-Vincent-de-Paul (40), Lycée Václav Havel, Bègles (33), Lycée des Métiers de l'Industrie et de l'Habitat du Sud Gironde, Langon (33), Lycée Professionnel St Vincent de Paul, Périgueux (24)), Lycée des Métiers de l’Hôtellerie et du Commerce Louis Darmanté, Capbreton (40), Lycée Louis de Foix, Bayonne (64), Lycée Jehan Dupérier, Saint Médard en Jalles (33), Lycée polyvalent d’hôtellerie et de tourisme de Gascogne, Talence (33).

S’appuyant sur l'exposition Memphis - Plastic Field, le projet s’est déroulé en deux temps :
- Visite commentée l’exposition au madd-bordeaux
- Rencontre avec la designer dans les 10 établissements scolaires pour échanger avec elle. Suite à la découverte de l’exposition, les professeurs avaient, selon les filières et disciplines, conçu avec leurs élèves une création plastique, technique, support d’échanges avec la designer : réalisation des maquettes, mini workshop, réaménagement et création de meubles pour les CDI, concours de Set Design, etc.
 

Edition 2019 avec les designers Marion Pinaffo et Raphael Pluvinage - mars 2019

© madd-bordeaux - I. Gaspar Ibeas

Intervention des designers Marion Pinaffo et Raphael Pluvinage – Studio Pinaffo Pluvinage
dans le cadre du projet expérimental et interactif conçu pour le duo, Phénomènes - Quand le design dévoile les technologies invisibles du quotidien 
Marion Pinaffo (née en 1988) et Raphaël Pluvinage (né en 1986) sont des designers indépendants, tous les deux diplômés avec les félicitations du jury de l’ENSCI – Les Ateliers respectivement en 2013 et 2015. Ils pratiquent un design graphique et ludique fait d’expérimentations et d’interactions avec le public. Le travail de Marion s’inspire tant de l’histoire du design que du folklore populaire. Elle se plait à fabriquer des objets récréatifs et intuitifs qui provoquent l’engagement du public et stimulent son imaginaire.

Raphaël, ingénieur de formation, développe des projets autour des nouvelles technologies et s’attache à montrer l’impact du design dans nos vies et dans notre rapport au monde.

Après une expérience à Londres où ils travaillent respectivement pour les studios Doshi Levien et Superflux, Marion et Raphaël entament leur collaboration en 2015 avec le projet Papier Machine. Il se poursuit à l’occasion de la résidence Te Ataata initiée par l’Ambassade de France en Nouvelle-Zélande et remporte le prix Audi talents awards en 2016.

Ils ont depuis conçus ensemble de nombreux autres projets : Arcade Poster, Droplet Castle (en collaboration avec Juliette Gelli) et Scratch Island.

Plus de 89 lycéens dans 4 lycées généraux, professionnels et techniques participants : 
Lycée Jehan Duperier à Saint-Médard-en-Jalles (33), Lycée Professionnel Les Chartrons, Lycée Saint Vincent de Paul et Lycée Magendie à Bordeaux (33).
 

Edition 2017 avec le designer Octave de Gaulle

Octave de Gaulle menant des tests d’apesanteur
© Lea Dall’Aglio

Intervention du designer Octave de Gaulle dans le cadre de l'exposition Octave de Gaulle, Civiliser l'Espace 
Octave de Gaulle intègre, en 2007, l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI - Les Ateliers) et poursuit ses études au Politecnico de Milan et à la Köln International School of Design (Cologne). En 2013, son mémoire de fin d’études On a marché sur la tête, ainsi que son projet Distiller One, lui permettent d’obtenir un diplôme à l’ENSCI avec les félicitations du jury. Fasciné par l’Espace comme champ de la création industrielle très particulier, Octave de Gaulle réalise qu’il y a là un véritable défi pour les designers : l’absence de gravité oblige à repenser presque toutes les formes que nous connaissons. Les principes d’ergonomie établis sur Terre, par exemple, sont pour la plupart invalidés dans l’Espace, alors que le sens, le poids et la verticale de référence disparaissent. Il imagine alors des protocoles expérimentaux qui lui permettent de se projeter dans cette réalité lointaine. Bientôt se dessinent pour Octave de Gaulle les contours d’une pratique nouvelle du design : entre les contraintes et les formidables opportunités qu’offrent l’apesanteur, un nouveau monde formel émerge. Dans le cadre de son diplôme, il rencontre notamment des sous-mariniers, et se concentre alors sur la vie collective en milieu confiné. Son étude sur la convivialité à bord aboutit au dessin d’un premier projet emblématique : un verre (Bulle) et une bouteille de vin. En 2014, le madd-bordeaux décide de soutenir Octave de Gaulle dans le développement de son projet et lui propose une exposition à la fin de l’année 2015. Avec l’aide du musée, il intègre le programme de résidence artistique au CNES – Observatoire de l’Espace. Il poursuit aujourd’hui ses travaux de recherche et son activité professionnelle à Paris avec le designer britannique Matt Sindall.

Octave de Gaulle est intervenu dans plusieurs classes de cours moyen afin de présenter son métier de designer et d’expliquer les différentes étapes de son travail autour de la forme et des matériaux.

290 lycéens de 10 lycées généraux, professionnels et techniques participants.