Aller au contenu principal
Madd logo
Madd logo

Musee des Arts decoratifs et du Design de Bordeaux

musée des Arts décoratifs
et du Design de Bordeaux
nous contacter

39 rue Bouffard,
33000 Bordeaux
vous y rendre

Ouvert de 11h – 18h
fermé mardis et jours fériés
(ouvert 14 juillet et 15 août)
horaires et tarifs
 

Billetterie
Cultures maraîchères, Malabo (île de Bioko), Guinée équatoriale, 2016<br/> &copy; Jan Ziegler
Cultures maraîchères, Malabo (île de Bioko), Guinée équatoriale, 2016
©Jan Ziegler
exposition design

Paysans designers, un art du vivant

du 14.07.2021
au 17.01.2022

Un des principaux rôles du design aujourd’hui est d’inventer de nouvelles réciprocités. Si la modernité a forgé l’idée que l’homme pouvait maîtriser son environnement, s’approprier la nature, on sait aujourd’hui qu’il n’en est rien. Les crises actuelles nous le confirment, il est temps de changer de paradigme.

Le design a contribué à l’invention de la vie moderne en produisant des objets à l’échelle industrielle mais il a aujourd’hui un nouveau rôle à jouer. Plus que jamais, le designer s’attache à répondre aux problèmes posés en repensant l’organisation sociale de notre quotidien. Des questions urgentes se posent à nous : comment se nourrir, s’éduquer, se soigner ?

Les Anglo-Saxons emploient le mot design avec précision : Fashion design (design de la mode), interior design (design d’aménagement intérieur), sport design (design de la pratique sportive). Cette exposition porte sur le farming design, le design de l’agriculture.

L’industrialisation du XXe siècle a profondément transformé nos sols pour nourrir mieux et plus, deux notions qui sont aujourd’hui réinterrogées de toutes parts. L’alimentation est devenue un domaine terriblement complexe ; du sol à l’assiette, de multiples processus sont à l’œuvre pour nourrir une population croissante.

Les paysans font face à de nombreux défis. Ceux que l’on appelle parmi eux les « paysans-chercheurs » expérimentent de nouvelles pratiques. À la manière d’un designer, ils inventent de nouveaux processus pour produire en prenant en compte la particularité du contexte et des outils, qu’ils n’hésitent pas à réinventer pour les adapter aux spécificités locales.

Au cœur des préoccupations, la terre, la topographie, l’écoulement des pluies, l’ensoleillement, les vents, les cycles biologiques de la faune et de la flore sont autant d’éléments que le « paysan designer » observe pour aménager ses terres et favoriser des liens vertueux pour le sol et ses cultures.

Paysans designers, un art du vivant a ainsi pour enjeu de présenter une nouvelle génération de paysans qui cherchent à nous nourrir tout en régénérant les sols et la biodiversité.

L’exposition met ainsi le sol au cœur de nos attentions, pour révéler de nouvelles connaissances sur son rôle, son fonctionnement, l’écosystème qu’il abrite. Elle met en évidence les échelles de culture et de production, propose des regards sur de nouvelles pratiques paysannes, réinterroge la dimension du temps. Elle puise, chez nous mais aussi sur d’autres continents, les sources d’une culture nouvelle, qui place l’homme au cœur d’alliances inédites avec la nature, et le replace à égalité, comme un des maillons du vivant aux côtés des êtres animés, plantes et animaux. Une remise en perspective du monde auquel on appartient.

Il ne s’agit pas ici de nourrir les cris d’alarme, mais d’exposer des aventures, des projets, des scénarios qui donnent envie. L’enjeu est d’imaginer et de révéler les pistes d’un monde désirable, et possible.

Un important volet hors les murs est proposé pendant toute la durée de l'exposition, la visite se poursuit dans les fermes et les vignobles associés à l’exposition. Dès le mois d'avril, neuf jardins thématiques sont également créés dans les différents quartiers de Bordeaux, parrainés par des paysans, des designers et des personnalités du monde de l'écologie.

Cette exposition est présente au coeur de la Saison culturelle Ressources (10 juin – 10 août).
L' édition 2021 met à l’honneur les forces vives locales, à travers des créations et des initiatives artistiques qui proposent à chacune et chacun de re-vivre la ville autrement, et collectivement. Passerelle entre les deux rives, elle se veut un projet culturel solidaire et écoresponsable, qui nous invite à porter attention à tout ce qui constitue aujourd’hui les véritables ressources de la ville, et à tout ce qui nous entoure.

Inauguration de l'exposition : mercredi 14 juillet

Informations pratiques

PARTAGEZ VOTRE EXPERIENCE
#paysansdesigners #madd_bordeaux

Ferme agroécologique « Les terres des possibles, Ahalen Lurrak », Odile Fabrègue et Christian Varin, 2020
©madd-bordeaux

INAUGURATION DE l’EXPOSITION

Mercredi 14 juillet à partir de 12h30
Toute l’équipe du madd-bordeaux vous invite à fêter l’ouverture de l’exposition Paysans designers, un art du vivant, en présence des designers François Bauchet, Jean-Baptiste Fastrez, Erwan Bouroullec et Adrien Rovero.
12h30 : Nous vous donnons rendez-vous devant la parcelle de maïs Grand Roux, quai des sports, un des neuf Jardins dans la ville. Ceux qui le souhaitent peuvent apporter leur pique-nique.
17h : vernissage des enfants - visite en avant-première de l'exposition
De 17h à minuit : DJing dans la cour d’honneur du musée des Arts décoratifs et du Design.
La terrasse du café madd by Sip sera ouverte pour vous accueillir.
18 h : Inauguration officielle et accès libre à l’exposition.

VISITES LIBRES OU COMMENTEES

Visite commentée en individuel - durée 1h
Pendant les vacances scolaires : lundi, mercredi, jeudi et vendredi à 15h / samedi et dimanche à 11h
Hors vacances scolaires : samedis et dimanches à 11h. 
Sans réservation dans la limite des places disponibles.
Billet d’exposition + 1€ 

Visite commentée pour les groupes (max 15 personnes) - durée 1h
Possibilité de visite en anglais, allemand sur demande.  
Sur réservation à artdeco.publics@mairie-bordeaux.fr 
Voir les tarifs

Livret de visite remis à l'entrée de l’exposition.

JEUNE PUBLIC

Vernissage des enfants - Team junior du madd-bordeaux
Mercredi 14 juillet de 17h à 18h

Les enfants adhérents à l’association des jeunes amis du madd-bordeaux sont invités à rencontrer les designers qui ont fait l’exposition : Jean-Baptiste Fastrez, scénographes, François Bauchet, designer des "Jardins dans la ville” et les jeunes designers de l'ECAL/Ecole cantonale d'art de Lausanne,
Gratuit sur réservation artdeco.publics@mairie-bordeaux.fr

Atelier "Cyanotype"
Tous les mercredis à 16h pendant l'été

Après une visite de l’exposition, les enfants font un saut dans le temps pour expérimenter une technique photographique utilisée par les botanistes du XIXème siècle : le cyanotype. L’un des besoins primaires des plantes est le soleil et il en est de même pour la technique du cyanotype. En agriculture, les rayons du soleil permettent à la plante de se développer, de se transformer et de produire les fruits et légumes. La technique de création d’images cyanotypiques dépend également de la lumière: il va révéler la trace de la plante et fixer son image sur le papier. A la manière du paysan designer, l’enfant devra faire ses choix, ajuster et composer sa planche botanique pour en faire une création unique.
Tarif : 5€ (gratuit pour la Team junior du madd-bordeaux).

Tarif : 5€ (gratuit pour les membres de la Team junior du madd-bordeaux)
Sur réservation artdeco.publics@mairie-bordeaux.fr

Centres de loisirs, centres sociaux, maisons de quartier et organismes du champ social           
- Atelier “Semer et voir pousser” - Durée 1h30
Du 15 juillet au 1er septembre 2021, les lundis, mercredis, jeudis et vendredis de 10h à 16h
Après une visite de l'exposition, l’expérience du paysan-designer se poursuit en plein air autour d'un petit atelier de jardinage. Les enfants préparent et plantent une graine de radis. Il est remis un carnet d'observation pour observer, noter et dessiner l'évolution de la graine, la croissance de la plante... jusqu’à l’assiette. Comme le paysan, il a pour mission de replanter le pot dans un lieu ensoleillé, l’arroser et récolter le radis. Avec le regard du designer, l’enfant pourra l’étudier et adapter ses soins aux besoins de la plante et décider le moment et la façon dont il souhaite la consommer. 
- Atelier “Cyanotype” - Durée 1h30
Du 15 juillet au 1er septembre 2021, les lundis, mercredis, jeudis et vendredis de 10h à 16h
Sur réservation artdeco.publics@mairie-bordeaux.fr

BIEN PLUS ENCORE DÈS LA RENTRÉE 2021

Rencontres avec Actes Sud
Le musée accueillera les auteurs de trois ouvrages qui paraîtront en septembre aux éditions Actes Sud pour une rencontre et des échanges avec le public :
Jeudi 23 septembre : rencontre autour du scénario TYFA et de la sortie de l'ouvrage Demain, une Europe agroécologique avec Emilie Rousselou (UDDP) et Xavier Poux (IDDRI).
Vendredi 1er octobre : rencontre avec Jacques Caplat autour de son livre Pour une Agriculture régénérative.
Jeudi 7 octobre : rencontre avec Marc-André Selosse autour de son livre sur L’origine du monde, une histoire naturelle du sol à destination de ceux qui le piétinent.

L'équipe du madd-bordeaux proposera d’autres rendez-vous en lien avec l’ensemble des collaborateurs et partenaires associés et avec les différents parrains des Jardins dans la ville. Des rencontres, des tables rondes et des conférences seront proposées pendant toute la durée de l’exposition. Ces événements donneront la parole aux paysans, aux principaux acteurs de la transition agroécologique, à des designers, des scientifiques, des biologistes et des agronomes, dont les mots et les points de vue représentent autant de manières d’aborder les thèmes de l’exposition.

                    

Bûcherons devant le sequoia millénaire « Mark Twain », Californie, 1892
©Charles C. Curtis - Library of Congress

 

Cette exposition s’est construite avec le précieux soutien d'un comité scientifique :
François Bauchet, designer.
Gilles Boeuf, biologiste, président du conseil scientifique de l’Agence française pour la biodiversité.
Saskia Caracciolo, éditorialiste pour Regain Magazine
Marc Dufumier, ingénieur agronome, docteur en géographie, professeur honoraire et directeur de la chaire d’agriculture comparée et de développement agricole à AgroParisTech
Dominique Marchais, scénariste et réalisateur de Le temps des grâces (2009), La ligne de partage des eaux (2014), Nul homme n’est une île (2018).
Félix Noblia, éleveur et paysan-chercheur (Ferme Larrous à Bergouey-Viellenave) et vice-président de l’association Fermes d’Avenir.
Madina Querre, docteur en anthropologie et présidente du Biotope Festival à Saint-Emilion (33).
Émilie Rousselou, co-créatrice avec Franck Lépinay de la Ferme Spiruline arc-en-ciel et directrice de l’Université Domaine du Possible.

Commissaire de l’exposition
Constance Rubini, 
assistée d'Etienne Tornier, conservateur au madd-bordeaux

Scénographie de l’exposition, in et hors les murs
François Bauchet
Jean-Baptiste Fastrez
assistés de Bérengère Bussioz

Mise en lumière
Serge Damon

Narration en images
Atelier CTJM

Design graphique
Clément Le Tulle-Neyret

Le musée remercie chaleureusement

Château Haut-Bailly, 
mécène d'honneur

Château Cheval Blanc pour sa généreuse collaboration hors les murs, chaque week-end, pendant la durée de l'exposition, de septembre 2021 à janvier 2022

Château Lafite Rothschild, mécène du catalogue de l'exposition

La Fondation Didier et Martine Primat et son Fonds Abrité Odonata

Nous remercions l'ECAL/Ecole cantonale d'art de Lausanne, son directeur Alexis Georgacopoulos, le responsable du Bachelor Design Industriel Stéphane Halmaï-Voisard, les professeurs et designers Erwan Bouroullec et Adrien Rovero, ainsi que les étudiant.e.s de 2e année Bachelor Design Industriel

Farrow & Ball, fidèle partenaire du musée

Texaa pour l’installation d’un revêtement acoustique en lin ultra performant

Les magasins Truffaut, Arto Gorria, Jon Harlouchet, Vincent Pozzer et le Jardin Botanique de Bordeaux pour leur contribution essentielle dans la mise en place des Jardins dans la ville

International Flavors & Frangrances (IFF)

DRAC Nouvelle-Aquitaine

Tous les prêteurs de l’exposition

Association AlVelAl, Barbara Schroeder, Felco, Infaco, Le Plantarium de Gaujacq, L’Atelier Paysan, Musée d’Aquitaine, Musée artisanal et rural (Clion-sur-Seugne), Musée Gaston, Grégor (Salles d’Angles), Musée Joseph Vaylet (Espalion), Musée des vieux outils (Brie), Pellenc, Puratos et Société Leborgne

Tous les parrains et marraines des Jardins dans la ville

Gilles Boeuf, Gilles Clément, Odile Fabrègue et Christian Varin, Anne Fischer, Dominique Marchais, Caroline Miquel, Madina Querre, Pierre Rabhi et Philippe Richard

Tous ceux qui ont réalisé la scénographie de cette exposition, in et hors les murs

Le pôle technique de Bordeaux Métropole, le pôle technique du Musée d’Aquitaine, la Direction des espaces verts de Bordeaux et plus particulièrement l’entreprise Ufacto

Le musée souhaite également remercier pour leur fidèle soutien

Les Amis et le Cercle du madd-bordeaux
Château Nairac
Hôtel Cardinal
InterContinental Bordeaux – Le Grand Hôtel
Les Crus Bourgeois du Médoc
La société de négoce DIVA
Librairie Mollat - Station Ausone

Tous les paysans, maraîchers, vignerons du volet hors les murs de l’exposition

Château Cheval Blanc à Saint-Émilion, Château Coutet à Saint-Émilion, Château Guiraud à Sauternes, Château Haut-Bailly à Léognan, Domaine Émile Grelier et La Possiblerie à Lapouyade, Les Jardins Inspirés au Taillan-Médoc, Château l’Évangile à Pomerol, La ferme de Pauline à Lormont, La ferme de Planté à Montpezat, La ferme Idiartea à Bussunarits, La ferme Xemiania à Bégios, La ferme Larrous Bergouey-Viellenave, La ferme de Mikel Esclamadon à Ustaritz, La ferme Yamashita à Chapet, Le domaine du Possible à Arles, Le Domaine des Étangs à Massignac, La ferme du Grand Laval à Montélier, Le domaine de Courances à Courances et Le four à Mi à Cercoux

Toutes les personnes et les associations qui ont contribué par leur aide et leurs conseils à la réussite de cette exposition

Chloé Adelheim, Actes Sud, Paul Appert, Association Kokopelli, Damien Baccon, Daniel Barthou, Julien Beauquel, Hélène Beaulieu, Jean-François Berthelot, Biotope Festival du Grand Saint-Émilionnais, Magali Bonniau, Caroline Bourret, Yves Brunier, Isabelle Cartron, Julien Chavepayre, CIVAM Limousin, Sanne Collée, Grégory Combi, Commonland, Joël Couget, Cécile Crès-Brun, Mario Del Curto, Matthieu Demptos, Théo Deutinger, Stéphane Dinard, Damien Doumax, Blandine Dubois, Jean-Bernard Duboscq, Émilie et Bertrand Ducauroy, Alain Dupuy, Sébastien Etchegoyen, Myriam Eymard, Mireille Fontan, Françoise Fournier, Michel Franceschi, Jean-Étienne Frère, Gilles Fumey, Gares & Connexions, Nicolas Gaudé, Yann Gérard, Sophie Gerber, Vladimir Gouthiers, Judith Gross, Philippe Guichard, Patrick Gyger, Marc Henry, Institut culinaire de France, Victor Jacquard, Emilie Jeannin, Renaud Jussaume, Camille Juza, Ewa Kaniowska, Louis Lamour, Morgane Laurent, Le jardin du Noviciat, Les Incroyables Comestibles, Les Possibilistes, Evelyne Leterme, John D. Liu, Danielle Loubot, Stefano Mancuso, Benjamin Maugey, Christien Meinderstma, Baptiste Morizot, Virginie Moulia-Pelat, Marie Papot-Libéral, Emmanuelle Patetsos, Pépinières Le Lann, Alexis Peylhard, Benjamin Poirel, Jocelyne Porcher, Hélène Poulon, Thierry Raphanaud, Réseau INPact Nouvelle-Aquitaine, Réseau Semences Paysannes, Maxime de Rostolan, Jérôme Sabatié, Andreas Schindler, Marc-André Sélosse, François Sézille, Christine Shapiro, Karl de Smedt, Société Insert’Net, Pascal Sondag, Terre & Humanisme, Jean Thoby, Vivien Tornier et Henk Wildschut