Aller au contenu principal
Madd logo
Madd logo

Musee des Arts decoratifs et du Design de Bordeaux

musée des Arts décoratifs
et du Design de Bordeaux
nous contacter

39 rue Bouffard,
33000 Bordeaux
vous y rendre

Ouvert de 11h – 18h
fermé mardis et jours fériés
(ouvert 14 juillet et 15 août)
horaires et tarifs
 

design

Martine Bedin - L'objet déluré

du 30.10.2014
au 15.02.2015

Fidèle à l’optimisme drôle de ses débuts, le designer Martine Bedin remet en jeu certains de ses projets anciens. Elle a choisi de produire aujourd'hui un choix d'objets conçus des les années 80 à nos jours, restés jusque-là à l’état de croquis.

Ses nouveaux dessins conservent la joyeuse fraîcheur des différentes périodes de son travail. Restée maître de son destin, Martine Bedin a retravaillé librement les couleurs, les matériaux, les proportions et quelquefois même la structure des meubles, ce qui donne lieu à des objets dont l'écriture est actuelle, sans aucune connotation vintage, nous conduisant ainsi à nous interroger sur le devenir des codes stylistiques dans le temps. Ces objets ont été produits grâce à un mécène suisse qui a accueilli en premier lieu cette exposition au sein de sa Fondation Speerstra, à Apples, au bord du lac Léman en Suisse, du 8 mars au 8 août 2014.

Nous sommes d’autant plus heureux d’accueillir à notre tour cette exposition que Martine Bedin est bordelaise d’origine et a participé au groupe Memphis aux côtés d’Andrea Branzi, à qui nous consacrons parallèlement sa première rétrospective.

Vernissage : jeudi 30 octobre 2014

Informations : voir horaires, tarifs et visites commentées

#madd_bordeaux

AUTOUR DE L'EXPOSITION

Jeudi du design : 30 octobre à 18h
Rencontre avec Martine Bedin

Commissaire de l'exposition
Constance Rubini, directrice du musée des Arts décoratifs et du design

Scénographie de l’exposition
Martine Bedin

Martine Bedin, biographie

Designer française née en 1957 à Bordeaux, Martine Bedin fait des études d’architecte à Paris. Elle part à Florence avec une bourse d’étude d’architecture en 1978 et y découvre l’architecture radicale italienne avec Adolfo Natalini et le groupe Superstudio puis le Nouveau Design avec Ettore Sottsass et le groupe Memphis. En 1979, elle construit la Casa Decorata pour la Triennale de Milan. Memphis est créé en décembre 1980 et Martine Bedin y participe dès la première collection en 1981 accompagnée de Michele De Lucchi, Georges Sowden, Nathalie Du Pasquier, Matteo Thun, Marco Zanini et Andrea Branzi.

Dès 1982, elle ouvre un bureau de design et d’architecture à Milan, et rentre régulièrement à Paris, où elle enseigne le design à l’Ecole Camondo. Elle donne régulièrement des conférences et participe à des séminaires dans les universités de Reykjavik, Montréal, Amsterdam et Tel Aviv. En 1986, la ville de Nîmes crée Les Ateliers de Nîmes, et l’invite avec Jean Nouvel, Philippe Starck, Ross Lovegrove et Gérard Barrault à réfléchir sur les grands projets de la ville. Elle conçoit alors l’image graphique et l’aménagement intérieur des autobus de la ville, transforme un autobus en salle de réunion itinérante et aménage les toilettes publiques de la place de la Couronne.

En 1987, les monuments historiques français lui confient l’aménagement de l’accueil du palais du Tau, de la cathédrale de Reims et du château de Chambord. En 1989, elle réaménage la librairie et le centre de documentation de la Caisse des Monuments Historiques, dans l’Hôtel de Sully à Paris. Elle mène de front son activité de designer et conçoit une collection de sacs à main pour Louis Vuitton ainsi qu’une nouvelle toile monogramme. Deux chaises sont éditées par Promosedia à Udine, en Italie.

L’été 1991 marque le lancement de sa maison d’édition la Manufacture familiale à Bordeaux, et la création d’une collection unique de grands meubles pour la galerie BDX. En 1992, elle obtient une Carte de Blanche du VIA pour laquelle elle crée un divan et deux fauteuils, Persona non grata. En janvier 1993 elle est nommée Chevalier de l’ordre des arts et des lettres par le ministre de la culture et de la francophonie.

Durant l’été 1994, elle construit une première maison sur les hauteurs de Bordeaux, La Maison Rouge, et sera invitée, en octobre 1995 à exposer les quatre maisons dans la nef du CAPC, dans le cadre de l’exposition Architectures. Depuis 2002 elle vit et travaille à Rome. Certaines de ses oeuvres sont conservées au musée des Arts décoratifs à Paris ou font parties du Fonds National d’Art Contemporain.

Le musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux possède lui aussi une riche collection d’oeuvres de Martine Bedin, exceptionnellement présentée dans les salles du musée à l'occasion de l'exposition L'objet déluré.

www.martinebedin.com/

Martine Bedin, Lampes de poche, 1982
© madd-bordeaux - L. Gauthier

Le musée des Arts décoratifs et du Design remercie :

Château Haut-Bailly,
mécène d’honneur

La Fondation Speerstra
Les Amis du musée des Arts décoratifs et du Design

Air France
Le Chapon Fin
Château de Launay
Château Nairac
Grand Hôtel de Bordeaux et Spa
Samsung
Les Crus Bourgeois du Médoc
Station Ausone, partenaire média